Bijoux turquoise : leur signification et leur histoire

Les bijoux turquoise véhiculent un message positif fort. Traditionnellement, ils représentent la richesse et l'opulence. La turquoise est utilisée depuis des siècles par de nombreuses civilisations. Pour sa beauté, mais aussi car elles pensaient qu'elle était dotée de pouvoirs spirituels.

Cela fait des milliers d'années que la turquoise est utilisée pour la confection de bijoux (colliers, bracelets, bagues turquoise). Le nom turquoise évoque la Turquie. Et c'est justement parce que c'est via ce pays que cette pierre s'est propagée en Europe qu'on l'appelle ainsi.

Origines de la turquoise

La turquoise fut l'une des premières pierres précieuses à être cherchée et travaillée par la civilisation. Aujourd'hui, de nombreux sites historiques ont été épuisés. L'Iran reste un fournisseur important de turquoises, notamment la région de Nishapur. La péninsule du Sinaï accueille 2 des plus anciennes mines de turquoise de l'histoire.

Aux États-Unis, le sud-ouest est une source importante de pierres, notamment du côté de l'Arizona, du Colorado, du Nevada, etc. C'est notamment des mines de Californie du Nouveau-Mexique que les turquoises utilisées par les civilisations précolombiennes provenaient. Aujourd'hui, seule une mine produit néanmoins des turquoises de qualité pour les bijoux, à l'échelon commercial. Accessoirement, on en trouve aussi en Chine, en Bulgarie, dans le nord de l'Inde, au Tibet, en Afghanistan, etc.

Histoire des bijoux turquoise

Les tons pastel de la turquoise étaient appréciés par de nombreuses grandes civilisations de l'Antiquité. Notamment dans l'Ancienne Égypte, chez les Aztèques, les Perses, dans toute la Mésopotamie, dans la vallée de l'Indus ainsi qu'en Chine. Malgré le fait que la turquoise est l'une des plus anciennes pierres à être utilisée dans la joaillerie, elle est arrivée sur le tard en Europe. Le Japon a dû attendre le 18e siècle pour faire sa connaissance. Si les propriétés de la turquoise variaient en fonction du lieu, universellement on pensait qu'elle offrait une protection contre le mauvais œil et qu'elle veillait sur le patrimoine de son porteur.

Les civilisations suivantes portaient en haute estime la turquoise, même si elle revêtait une signification différente.

La turquoise en Iran

En Iran, la turquoise est de facto la pierre nationale depuis des millénaires. Elle est utilisée dans la fabrication de nombreux objets décoratifs, ainsi que dans l'architecture. Ce sont les méthodes iraniennes d'utilisation de la turquoise qui ont été exportées vers l'Inde via les Moghols.

En Iran, des colliers ou des bracelets arborant des turquoises bleu ciel étaient portés afin de se protéger contre les morts non naturelles. Si la pierre venait à changer de couleur (ce qui arrive naturellement lorsque la turquoise est chauffée, elle devient verte par assèchement ; ou encore par réaction chimique), cela était considéré comme de très mauvais augure pour le porteur.

La turquoise chez les Aztèques

Chez les Aztèques, la turquoise était largement utilisée pour la confection d'objets cérémoniels tels que des masques. Elle offrait protection à son porteur. Elle était associée à l'eau, qui donne la vie. 

La turquoise en Égypte

Chez les anciens Égyptiens, la turquoise décorait les bijoux et les accessoires de la caste dirigeante. Elle était censée les protéger contre toute une série de dangers. Les Égyptiens furent les premiers à produire une imitation artificielle de la turquoise. Les archéologues ont terminé que cette pierre était utilisée au moins à partir de 3000 av. J.-C.

La turquoise en Europe

En Europe, il a fallu attendre le 14e siècle pour que la turquoise devienne populaire, notamment en raison du déclin de l'influence de l'Église catholique. La turquoise est considérée être la pierre des personnes qui sont nées en décembre. Elle est devenue particulièrement populaire après la découverte de la tombe de Toutankhamon, qui lança une véritable mode de l'égyptomanie en France. Aujourd'hui, la plupart des bijoux en turquoise utilisent la taille en cabochon. Les pierres sont serties sur des bracelets et des bagues en argent. On peut également trouver des colliers en turquoise, sur lesquels les pierres sont enfilées en vrac ou arborant un pendentif avec turquoise, qui peut faire office d'amulette.

Aujourd'hui, on porte des bijoux en turquoise simplement pour des raisons esthétiques. Ou encore pour des raisons spirituelles, la turquoise pouvant ouvrir le cœur, éclaircir les pensées, favoriser le bien-être et chasser les mauvaises pensées.

La turquoise au Tibet

Au Tibet, le changement graduel de la pierre des bijoux en turquoise, qui passe du bleu au vert, symbolise le rythme auquel son porteur acquiert la sagesse. C'est également une allégorie de la vie et de la mort. Les Tibétains portent le plus souvent une turquoise sertie sur un pendentif, ou sur un bracelet.

La turquoise chez les Indiens Navajo

Les tribus Najajo pensaient que la turquoise représentait la santé, le bonheur et la chance. Mais elle avait aussi un lien avec le monde naturel. Cette connexion avec mère Nature était censée apporter une force protectrice à son porteur. C'est également un symbole de richesse : plus quelqu'un possédait de bijoux en turquoise, et plus les pierres étaient grosses, plus son rang social était élevé.


Article précédent Article suivant