Les bijoux trop bon marché peuvent être dangereux pour la santé

Qui soupçonnerait que le port de boucles d'oreilles, d'un collier, d'une bague ou d'un bracelet fantaisie est susceptible d'être nocif pour votre santé ? C'est pourtant le cas, et c'est pourquoi l'utilisation de certains métaux en joaillerie est strictement encadrée. Malgré cela, on trouve régulièrement des bijoux fantaisie qui ne respectent pas les normes européennes, parfois de façon dramatique.

Quels sont les métaux dangereux ?

Ce sont surtout le nickel, le plomb et le cadmium qui sont dangereux. Tout produit qui entre de façon prolongée en contact avec la peau (cela peut être des bijoux, mais aussi une tirette, une montre, etc.) ne peut pas dégager davantage de nickel que la limite fixée, ou contenir plus de x pour cent du métal concerné.

En Europe, c'est le règlement 1907/2006 du 18 décembre 2006 concernant l'enregistrement, l'évaluation et l'autorisation des substances chimiques, ainsi que les restrictions applicables à ces substances (REACH), qui fixe les seuils.

Les problèmes engendrés par le nickel, le plomb et le cadmium

  • Le nickel est l'un des métaux les plus abondants de la planète. On le retrouve en quantité infime dans la plupart des objets en métal, notamment dans les pièces de monnaie. Les recherches montrent qu'une réaction à ce métal est fort peu probable en cas de concentration inférieure à 100 ppm, ou moins de 0,01 % de la masse totale.
  • Le plomb est un métal lourd qui fut souvent utilisé en joaillerie. Ce métal permettait d'alourdir les pièces, d'éclaircir la couleur d'un alliage ou encore de stabiliser le plastique. Cependant, le plomb est un métal toxique qui ne se dégrade pas dans l'environnement et qui s'accumule dans le corps humain lorsqu'il est ingéré ou absorbé. Un bijou ne peut pas contenir plus de 0,05 % de plomb
  • Le cadmium est également un métal lourd qui fut utilisé pendant plusieurs siècles, que ce soit pour les bijoux fantaisie ou même les bijoux de luxe. La loi autorise d'ajouter de petites quantités de cadmium afin d'obtenir des alliages qui disposent de caractéristiques techniques et fonctionnelles propres. Cependant, le cadmium est également reconnu en tant que toxine et métal cancérigène. Il est donc nocif lorsqu'il est ingéré. Un bijou ne peut pas contenir plus de 0,01 % de cadmium

Quel est le risque, comment s'assurer que mes bijoux ne contiennent pas ces métaux ?

Tout d'abord, le risque est retreint. Il ne faut pas tomber dans la phobie parce que des cas de non-respect des normes apparaissent ici et là. Il s'agit souvent de dépassements minimes qui sont rarement le fruit d'une volonté délibérée de mettre en danger la santé des gens.

Cependant, le risque augmente lorsque vous achetez des bijoux vraiment pas chers sur Internet dans des pays aux normes plus laxistes, ou encore lorsqu'il ne s'agit pas d'une enseigne réputée. Il y eut récemment un cas sérieux en Californie, de grands distributeurs qui vendaient des bijoux fantaisie avec des niveaux très dangereux de métaux lourds. Mais il s'agit d'un cas isolé.

Les alternatives sûres pour vos bijoux

Cela dit, quelles sont les alternatives ? L'or et l'argent sont 2 métaux précieux qui sont connus pour leurs propriétés antiallergiques et qui sont parfaitement sûrs pour la santé. L'argent est d'ailleurs souvent utilisé dans le secteur de la santé, notamment pour la fabrication d'instruments chirurgicaux.

Si les bijoux en or ne sont pas bon marché, l'argent est accessible. Si vous préférez l'éclat de l'or, pourquoi ne pas choisir un bijou en vermeil ? Il s'agit d'argent massif recouvert d'une fine pellicule d'or.


Article précédent Article suivant